mardi 10 mars 2009

On m’accuse de parti pris

Un lecteur belge m’a envoyé un message pour souligner qu’il juge que je démontre un certain favoritisme pour les Palestiniens dans mes blogs récents. Cette critique m’a surpris et peiné. Après y avoir longuement pensé, je crois que ce Belge a, jusqu’à un certain point, raison. En effet, il est fort possible que mes blogs sur la question de Gaza aient donné l’impression que j’avais un préjugé en faveur des Palestiniens. Je veux assurer mes lecteurs que cela n'est pas exact.

Voici, à la suite, le message de ce Belge et ma réponse que je qualifierais de précision de mon opinion sur la question israélo-palestinienne :

Monsieur,

Je trouve de plus en plus votre rubrique d'un grand penchant vers les palestiniens ! Il faudrait peut-être aussi signaler que si le Hamas (qui semble cher à votre cœur !) ne bombardait plus les territoires israéliens il n'y aurait plus de tirs sur Gaza. De plus les fameux combattants palestiniens se réfugient au milieu de la population pour dire voilà ce que les israéliens font avec les civils. Vous ne parlez pas non plus des vidéos montrant les membres combattants du Hamas qui entrainent les "jeunes gosses" pour la guerre.
Un petit peu plus de vérité serait beaucoup mieux pour votre rubrique.

ps: je vous signale que je ne suis pas israélien et donc pas partie prenante dans cette affaire mais je trouve que c'était de mon devoir de vous signaler votre manque d'objectivité.

J...


Bonjour

Je veux vous remercier pour vos commentaires sur mes derniers blogs en rapport avec ce qui se passe à Gaza. Cela est positif pour moi car j’y vois une raison de relire mes blogs avec un œil différent.

Je comprends pourquoi vous pensez que j'ai un penchant pour les Palestiniens.

Il est vrai que la cause palestinienne me tient à cœur, que le sort des Palestiniens me désole, que je trouve totalement injuste ce qui se passe là-bas et que je m’indigne envers l'indifférence des joueurs majeurs qui ne veulent pas, de toute évidence, faire face à la réalité en Palestine et surtout à Gaza.

Mais je vous assure que je n’ai jamais voulu prendre parti pour l'un ou pour l'autre. Je me veux neutre et objectif dans ce dossier, tout comme je voudrais que mon pays, le Canada, retrouve sa neutralité passée. Je souhaite que tous les pays soient neutres en rapport avec le conflit israélo-palestinien afin d’être en mesure d'aider les Israéliens et les Palestiniens à trouver la paix. Une vraie paix durable.

Il y a quelque temps, j'ai reproduit dans mon blog une lettre que j'ai reçue d'une Israélienne. Elle expliquait sa détresse face aux roquettes palestiniennes et défendait la décision de son pays d'envahir Gaza. Je la comprends et je partage son anxiété, sa peine. Mais son message a renforcé mon opinion qu'une solution doit être trouvée au plus vite. J’ai de la difficulté à être totalement d'accord avec elle car je considère que la riposte israélienne a été totalement disproportionnée par rapport aux effets des roquettes artisanales palestiniennes. Ce fut exactement le même cas au Liban, et on a vu ce qui en est découlé suite à la récente guerre.

Le lancement de roquettes doit être arrêté mais ce n'est pas en faisant souffrir ou tuant les Palestiniens, surtout les femmes et les enfants, qu'Israël réussira à le faire. Le peuple palestinien ne sera jamais un peuple soumis à Israël, tout comme votre pays ou le mien ne sera jamais soumis à un autre, même si toutes nos villes étaient bombardées. La fierté et le patriotisme existent et ce sont ces qualités qui empêchent qui que ce soit de plier devant l’envahisseur.

Ce que je regrette, c'est que l'on refuse de reconnaître que la Palestine est occupée depuis 1967 et qu'aujourd'hui les nouveaux leaders israéliens ne veulent plus négocier le retour des terres et des droits aux Palestiniens.

Durant la dernière guerre mondiale, la résistance française a fait sauter des trains, des bâtiments, etc... pour nuire à l'avancement de l'ennemi sur le territoire de sa patrie. Les nazis la traitaient de terroriste et n'hésitaient pas à fusiller, en représailles, des centaines d'innocents citoyens français. La résistance française n’a pas arrêté ses actions. Finalement, elle a aidé à changer le cours de la guerre dans ce pays.

Si les Palestiniens se soumettent à la terreur israélienne, jamais ils ne pourront retrouver ce qui leur appartient. Ce n'est que par la résistance qu'ils réussiront à obtenir des négociations sérieuses pour régler cette situation malheureuse. Je comprends le Hamas, même si je déplore ses méthodes. C’est un mouvement qui cherche à terroriser l'adversaire et à le décourager dans le but de l'amener à repenser ses objectifs d'occupation. Il n’a pas d’armée et seule la résistance est son arme pour atteindre les négociations qu’ils réclament pour rétablir la justice dans leur coin du monde.

Dans le passé, les ex-premiers ministres israéliens Begin et Rabin, ont finalement négocié avec leur ennemi mortel Arafat et se sont entendus. Pourquoi, aujourd'hui, les leaders israéliens actuels ne pourraient-ils pas s'assoir avec les représentants de tous les Palestiniens, le Fatah et l'Hamas, afin d'en finir avec la folie meurtrière qui enveloppe ces deux pays et qui est si douloureuse pour leur population.

Le monde entier en a assez de cette dispute.

Claude Dupras

1 commentaire:

Louis-Philippe Lafontaine a dit…

Je crois qu'il est assez difficile de ne pas être touché par le drame vécu par les Palestiniens. Les Israéliens les traitent comme du bétail depuis des décennies. À mon avis, quiconque n'appuie pas les Palestiniens manque de coeur...